hypnose formelle ou conversationnelle

Hypnose formelle ou conversationnelle?

Consulter un hypnothérapeute, un hypnologue, un thérapeute pratiquant l’hypnose, ou toute autre terminologie, ce n’est pas anodin.

On en attend une expérience singulière : partir en transe et que cette transe règle tous nos problèmes !!

Stéphanie Guérin Psy Thérapeute hypnose Monteux

Et si c’était si « simple », si extraordinaire ?… Plus personne n’aurait de « problème »… Ça se saurait !! Et j’ajoute que ce ne serait pas une si bonne chose… Pourquoi ?

D’une part parce que cela reviendrait à dire que changer, évoluer, faire différemment serait sous la responsabilité d’un Autre.

D’autre part, parce que cela sous-entendrait que toutes ces années de souffrance auraient pu se régler bien plus tôt d’un « coup de baguette magique ».

Eh bien non, je crois dans le fait que l’hypnose ne représente rien de plus (mais rien de moins non plus !!!) qu’un état facilitateur de la thérapie, du travail en lui-même.

Si l’hypnose en elle-même ne solutionne pas les problématiques, en revanche, elle permet à chacun d’accéder plus facilement aux ressources dont il a besoin pour trouver ses propres leviers du changement, et à les inscrire, les imprimer en soi.

En cela, l’hypnose est un outil précieux, qui, manié subtilement par le praticien Thérapeute, permet au client un travail plus rapide et plus en douceur.

hypnose Monteux Vaucluse Stéphanie Guerin Thérapeute

Ainsi, la thérapie n’est pas l’hypnose mais c’est bien la thérapie qui est facilitée sous état hypnotique… Là où l’hypnose permet la thérapie.

Il s’agit donc bien d’être accompagné(e) par un Thérapeute pratiquant l’hypnose. A savoir, un(e) professionnel(le) qui aura les compétences pour permettre le travail au-delà de la compétence d’induire cet état hypnotique.

Ainsi, le professionnel travaillera avec vous avec à travers la forme d’hypnose la plus adaptée.

En effet, l’état d’hypnose se développe sous deux formes différentes : l’hypnose conversationnelle et l’hypnose formelle.

En hypnose formelle, vous êtes installé confortablement dans un fauteuil et le thérapeute effectue une induction pour installer en vous l’état de transe hypnotique. Une fois la profondeur de l’hypnose souhaitée atteinte, un protocole (spécifique ou non, mais toujours adapté au but recherché) est lu par le praticien en hypnose. Vous vivez alors, de façon associée ou dissociée l’expérience afin de l’engrammer dans votre corps. A votre sortie de transe, il est possible que vous vous souveniez de l’expérience vécue mais il arrive également parfois que vous ne vous en souveniez pas (cela n’ayant aucun impact spécifique sur le travail qui s’effectue en vous).

En hypnose conversationnelle, l’induction n’est pas nette. Il s’agit ici, pour le praticien, de vous permettre, en vous connectant à votre Vous intérieur, en vous amenant à focaliser sur un élément, d’installer une transe très légère. Ce niveau de transe vous permet d’être toujours actif, d’échanger avec plus de facilité avec le thérapeute, tout en vous libérant de quelques difficultés, et surtout, en vous permettant de bien engrammer et d’ancrer en vous les effets du travail thérapeutique, de l’exercice effectué en séance.

Ce type d’hypnose est particulièrement intéressant car il ouvre sur un éventail infini d’exercices et de possibilités d’intervention avec le client. En effet, il ne s’agit pas seulement ici que le thérapeute raconte une histoire, effectue le travail par métaphore au client qui écoute et dont l’inconscient travaille pour lui, mais bien d’un échange concret, en mouvement, ressentis dans la « vraie » vie. Autrement dit, le client n’a pas forcément conscience qu’il est en état de transe hypnotique, mais peut se sentir un peu comme dans du coton, dans une bulle, flottant. Néanmoins, il continue à parler, bouger et c’est bien cela qui est recherché par le thérapeute. Cela lui permet d’inscrire lui-même en lui les changements vécus, expérientiés en séance.

Les effets générés par l’une ou l’autre des formes d’hypnose possibles sont exactement les mêmes. Cela signifie bien que quelque soit le niveau de transe générée (sa profondeur), les résultats attendus, en termes de changements que l’on peut observer chez le client, sera le même. C’est donc bien la pertinence de l’intervention du praticien et l’alliance qu’il nourrira avec le client, associés à la motivation à changer de la part du client qui permettront à l’état hypnotique de jouer son rôle.

L’hypnose ouvrant sur les perspectives de changements souhaités, pourquoi s’en priver ?

Pour en savoir plus sur l’hypnose thérapeutique, visitez ma page consacrée à l‘Hypnose Thérapeutique.

Stéphanie Guérin Thérapeute Monteux hypnose
Stéphanie GUERIN thérapeute hypnose Monteux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s